film des frères Dardenne, duos fraternels habitués au festival de Cannes

durée de : 1 h 24

date de sortie : 22 mai 2019

avec : Idir ben addi, Olivier bonnaud, ...

L'histoire : "En Belgique, aujourd’hui, le destin du Jeune Ahmed, 13 ans, pris entre les idéaux de pureté de son imam et les appels de la vie."

jeuneahmed

L'un des premiers films de la compétition cannoise 2019 a être sorti pour l'exploitation.

Le duo de frères est reparti de Cannes avec le prix de la mise en scène. Un prix qui vient garnir sa collection déjà importante de prix glanés précédemment durant les autres éditions.

C'est pourtant le film qui m'a le moins plu de tout ce qu'ont pu proposer les frères. A aucun moment du film je n'ai été en empathie avec le personnage. Le gosse a 13 ans avale et gobe tout ce que prêche l'imam/épicier du coin. L'imam lui enseigne que son cousin mort au djihad est bel et bien vivant. Il donne des prières dans un local exigu. Le gosse accepte d'entendre que sa professeur est une impure et qu'elle ne doit pas enseigner l'arabe à travers des chansons, le coran doit être l'unique source.

A part l'imam, aucun membre de l'entourage du gamin n'a de prise sur lui (sa mère, son frère, sa soeur, sa professeur). Il est mutique, seul compte ses prières, son tapis, son coran, intolérant vis à vis des femmes (il les méprise, les dédaigne, les insulte) mais aussi avec les animaux (considérés comme impurs). Le pseudo imam se défausse quand son "apprenti" va vouloir tenter d'assassiner sa professeur. (pas hors période du djihad, faut être préparé). Du coup l'imam l'emmène au comissariat ..... L'imam est pourtant l'unique responsable avec son idéologie.

Quand le gosse est en centre fermé avec les éducateurs, j'ai trouvé ses derniers beaucoup trop laxistes et trop bienvaillants. Son projet durant tout le film est et restera toujours bien fixe et vivace dans son esprit. En dépit des séances avec le psy et ses rdv chez le juge.

Il exige que le chien de la ferme où il va travailler soit attaché (sinon le chien lui bave sur les mains et il doit aller se les laver). J'ai trouvé les personnages qui l'entoure bien naifs, car au vu de son attitude et de son comportement il n'a aucun goût et attrait pour l'environnement de la ferme. Il ne recherche pas et n'aime pas le contact avec les animaux.

Concernant la fin, les frères l'ont raté. Ils n'ont pas su finir leur film. Elle est incohérante et illogique par rapport à tout le reste du film.

La presse française a beaucoup aimé le film, la presse étrangère est moins tendre et se rapproche de mon ressentiment.

http---signatures