film de Thomas Lilti

avec Vincent Lacoste, William Lebghil, ...

durée du film 1h 32

sortie le 12 septembre 2018

5693900

L'histoire : "Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu'à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain."

 

Mon  avis : Je suis le réalisateur depuis la sortie d'Hypocrate. Ce film est le troisième qu'il réalise sur la thématique de la médecine en France. Le réalisateur exerce toujours la fonction de médecin. Ce que j'apprécie le plus dans son cinéma c'est qu'il parle de ce qu'il connait le mieux. Ces films ont une fonction documentaire (argument largement lu dans la presse spécialisée).

Ce film, je voulais le voir car au fil des années j'apprécie beaucoup la présence de Vincent Lacoste à l'écran depuis les beaux gosses. Ensuite pour voir à quoi sont confrontés les étudiants en médecine de première année. Une filière que j'ai évité, n'ayant pas l'objectif de devenir médecin. En revanche j'avais eu les échos par des personnes de mon entourage de la difficulté et du travail colossal que représente cette PACES.

Le film est court, on suit le parcours d'un retriplant et d'un étudiant qui sort à peine du lycée. On voit l'un qui est passionné, mordu de cette volonté tenace de devenir docteur (quitte à espionner les troisième année en cours dans une morgue) et un autre, là, pour faire plaisir à un père chirurgien mais qui pourrait être dnas une toute autre filière ....

Dans ce film, on voit, les files d'attente pour entrer en cours, des amphi plein à craquer dans cette filière tellement séléctive (marche ou crève). Villepinte pour le fameux concours pour répondre aux QCM.... Ce film donne à réflechir car les étudiants n'ont plus de vie sociale, cette année là ils vivent, dorment, mangent pour ce concours.