durée du film 2 h 48

date de sortie : 6 janvier 2015

réalisé par Quentin Tarantino

avec Jennifer Jason Leigh, Mickael Masden, Tim Roth, Samuel L. Jackson, Bruce Dern, ...

huit

L'histoire : "Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…"

 

Premier film auquel je n'adhère pas ... Soit je ne voyais pas la durée du film durant la projection, avec un montage dynamique et que j'étais embarquée par l'histoire. Le film est très très bavard, le maestro s'est laissé aller à des plans contemplatifs à la Mallick et j'ai commencé à trouver la temps long.

Des répétitions entre les histoires racontées (dont celles du personnage incarné par Samuel L. Jackson) et les plans filmés. Tarantino peut avoir des plans choquants (rf : réservoir dogs) mais je ne supporte pas que l'on redise au plan suivant ce que l'on a dit précedemment. C'est alourdir le film et le rallonger inutilement.

Un dernier chapitre qui vient confirmer les soupçons du personnage de Samuel L. Jackson et la supercherie de quelques uns des salopards. Donc une redite de l'avant dernier chapitre. Donc une rallonge de 20 minutes à un film déjà long.

Samuel L. Jackson a du se régaler à interpréter son personnage. J'ai eu un grand plaisir à le voir jouer. JenniferJason Leigh est bien mais je ne comprends pas sa nomination aux golden globes. Tim Roth hérite d'un rôle à la Christoph Waltz.

La violence et le sang qui dégoulinent avec des bouts de cervelle, c'est du Tarantino donc pas de reproches à faire, quand on va voir ses films on sait en connaissance de cause à quoi s'attendre.

Je ne le reverrai pas.

http---signatures